The Host, Stephenie Meyer (2008)

Publié le par Cloé on the moon

Voilà un des romans que j'ai eu pour Noël, et que j'ai dévoré en trois jours pendant les vacances...

http://tvcinemaemusica.files.wordpress.com/2009/09/10298235-the-host-by-stephenie-meyer.jpg Alors je l'ai lu en anglais, mais je vais en parler en français, parce que finalement, je pense qu'il vaut mieux privilégier une langue que tout le monde a des chances de comprendre !

Quatrième de couverture française : La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver ?

Autant dire de suite que je ne comprends pas le changement de titre entre la version anglaise (The Host) et la version française (Les Âmes Vagabondes), car cela change la perspective dès le départ... Enfin, peu importe, il ne faut pas se voiler la face, vu le temps qu'on laisse aux traducteurs de romans potentiellement à succès, ils ne peuvent pas faire de miracles !


Venons-en au fait : le livre en lui-même. Comme je l'ai déjà indiqué, je l'ai lu en trois jours, étant complètement absorbée, encore une fois, par la prose de Stephenie Meyer. Entendons-nous bien : c'est loin d'être de la grande Littérature (comme Twilight d'ailleurs), mais il se passe quelque chose, qui parle à mon coeur d'utopiste, je crois... Ce roman est censé être "pour adultes", mais bon, je pense que le lectorat est le même que celui de Twilight, au final... Une histoire d'amour impossible, des êtres super-naturels, un monde qui pourrait être le nôtre... Là où on diffère du romantisme exacerbé de Twilight, c'est forcément cette exploration des comportements humains au bord du désespoir et de l'anéantissement. Alors encore une fois, ne nous leurrons pas, pas de grande innovation, Sephenie Meyer ne fait qu'utiliser des stéréotypes déjà maintes fois exploités, mais... Oui, il y a quelque chose dans cette écriture, qui fonctionne, tout simplement. J'aime me laisser happer par ce genre d'histoire, retrouver des sensations comme on en a à 15 ans quand on lit un bouquin qui nous fascine, et Meyer y arrive... En conclusion : un bon livre de vacances, pour ceux qui aiment aller faire un tour du côté de Fantastic Land...

Commenter cet article

Mlledepomme 13/01/2010 19:34


Ce livre m'intriguait...je n'osais pas l'acheter et en même temps c'était du Stephenie Meyer alors...mais maintenant que tu l'as lu et que tu as bien aimé du coup je vais peut-être me laisser
tenter par cette expérience!


Cloé on the moon 13/01/2010 19:36


Ah ben il y a de grandes chances pour que ça te plaise, tu es une romantique dans l'âme, comme moi...